mercredi 24 février 2016

Vous allez voir SPOTLIGHT

22ème séance avec débat







SPOTLIGHT
Thriller de Tom McCarthy avec Michael Keaton, Rachel McAdams. (2h08)




VENDREDI 26 FEVRIER (CINE DEBAT)
20H30


Adapté de faits réels, Spotlight retrace la fascinante enquête du Boston
Globe qui a mis à jour un énorme scandale au sein de l’Eglise Catholique.
Ce film passionnant de Tom McCarthy cinq fois nommé aux Oscars, s'inscrit
dans la grande tradition américaine des films d'enquête journalistique.



Eglise, journalisme, enquête, pédophilie


 Adapté de faits réels, Spotlight retrace la fascinante enquête du Boston
Globe qui a mis à jour un énorme scandale au sein de l’Eglise Catholique.

Ce film passionnant de Tom McCarthy cinq fois nommé aux Oscars, s'inscrit
dans la grande tradition américaine des films d'enquête journalistique.




Allociné synopsis
Adapté de faits réels, Spotlight retrace la fascinante enquête du Boston Globe – couronnée par le prix Pulitzer – qui a mis à jour un scandale sans précédent au sein de l’Eglise Catholique. Une équipe de journalistes d’investigation, baptisée Spotlight, a enquêté pendant 12 mois sur des suspicions d’abus sexuels au sein d’une des institutions les plus anciennes et les plus respectées au monde. L’enquête révèlera que L’Eglise Catholique a protégé pendant des décennies les personnalités religieuses, juridiques et politiques les plus en vue de Boston, et déclenchera par la suite une vague de révélations dans le monde entier.



Histoire vraie
Spotlight est inspiré de faits réels. En 2002, un réseau pédophile organisé au sein de l'Eglise catholique de Boston a été découvert et la rédaction du Boston Globe a décidé de mener sa propre enquête. Son but était d'aller au bout de cette affaire afin d'informer les lecteurs de ses découvertes. A défaut de preuves et d'enregistrements, le groupe de journalistes, baptisé Spotlight, a dû entrer en contact avec les supposées victimes des abus sexuels commis par les prêtres. Cette enquête, qui a durée douze mois, a été récompensée par le prix Pulitzer.





Blacklist
Le scénario de Spolight a figuré sur la fameuse Blacklist en 2013, la célèbre liste qui récompense les meilleurs scénarios n'ayant pas encore trouvé de producteur

Une référence pas si évidente que ça...
Un groupe de journalistes qui doit dénicher une vérité cachée, au risque d'ébranler la société toute entière, ça ne vous rappelle rien ? Si la filiation de Spotlight avec le renommé Les Hommes du Président aura souvent été faite durant sa promotion nord-américaine, Tom McCarthy a cherché à nuancer le propos en expliquant que son projet a été conçu dans le respect le plus scrupuleux qui soit vis-à-vis de l'exactitude historique. Fuyant tout sensationnel, il a cherché par exemple à ne pas ajouter d'éléments de design aux intérieurs.

Ça ne rigole pas !
A chaque scène, Tom McCarthy a au moins fait 100 prises. Il voulait surtout que les acteurs jouent à la perfection et qu'ils donnent le meilleur d'eux-mêmes.

Plus de secrets de tournage :




LA REFERENCE



Les Hommes du président (titre original : All the President's Men) est un film américain réalisé par Alan J. Pakula, sorti en 1976, adaptation du livre de Bob Woodward et Carl Bernstein, les deux journalistes qui ont enquêté sur le scandale du Watergate pour le compte du Washington Post.


L'histoire vraie de l'enquête menée par Carl Bernstein (Dustin Hoffman) et Bob Woodward (Robert Redford), deux reporters du Washington Post, qui révéla au grand jour le scandale du Watergate et aboutit à la démission du président Richard Nixon.
En juin 1972, cinq personnes entrent par effraction dans le quartier général du Parti démocrate, situé dans l'immeuble du Watergate àWashington, mais un gardien de la sécurité découvre une porte déverrouillée avec du ruban adhésif. La police, prévenue, se rend sur les lieux et arrête les cambrioleurs.
Le lendemain de leur arrestation, le jeune journaliste Bob Woodward, du Washington Post, découvre que les cinq prévenus, quatre cubains etJames McCord, ancien agent du FBI et de la CIA, avaient un équipement pour placer des micros, ont tous un lien avec la CIA et ont un avocat. Woodward relie les cambrioleurs à Howard Hunt, membre du Comité pour la réélection du Président et le conseiller juridique de la Maison-Blanchedu président Nixon, Charles Colson.
Woodward et Carl Bernstein, autre journaliste du Post qui s'occupe également de cette histoire, s'associent pour enquêter sur cette affaire, qui grâce à plusieurs témoignages de personnages plus ou moins impliqués dans le scandale, vont remonter jusqu'au plus hautes sphères de la politique, dont Nixon.


Le 31 mai 2005, un dénommé Mark Felt a reconnu publiquement pour la première fois qu'il était bien Deep Throat (Gorge Profonde), l'indicateur de Bob Woodward. Au moment où le scandale du Watergate a éclaté, il était directeur adjoint au FBI.








COMPLEMENTS, PROGRAMMES, PHOTOS, BANDES ANNONCES,...
    Cliquez sur le lien ou sur l'image.

http://cinelumiere-vierzon.info/



Vous n'avez pas manqué de remarquer la rubrique ART ET ESSAI... et le lien
CINE RENCONTRES.





Carte d'adhérent.
NOUVEAU. Tarif de 5 euros sur présentation de la carte d'adhérent de Ciné-rencontres à la caisse.  (Ce tarif est appliqué uniquement sur les films sélectionnés dans le programme de Ciné-rencontres.)
N'hésitez pas à nous la demander.
Rappel du tarif d'adhésion: 10 euros pour un an (de date à date) avec possibilité d'affilier 2 personnes si on le souhaite pour ce montant (chacune aura sa carte, ce qui revient à 5 euros l'adhésion avec cette option couple" au sens très large: amis, relations,...). 5 euros pour étudiant ou chômeur (possibilité également d'adhésion "couple", ce qui revient alors à 2,50 euros).
Ne vous souciez pas de la date de renouvellement: nous vous contacterons le moment venu. 












Vous pouvez remplir cette fiche chez vous, après l'avoir copiée et collée (par exemple) dans un traitement de texte (Word,...). 


Merci pour votre soutien. 















Précision utile: les séances Ciné Rencontres sont ouvertes à tous, et pas seulement aux membres de l'association. 







Aucun commentaire:

Publier un commentaire