mercredi 9 mars 2016

Vous allez voir MERCI PATRON

24ème séance avec débat




Dernière nouvelle: 
on peut assister à la conférence puis au film sans problème.


MERCI PATRON
Documentaire français de François Ruffin... (2015 - 1h24)


en collaboration avec le journal FAKIR
http://www.fakirpresse.info/



VENDREDI 11 MARS (CINE DEBAT)
20H30
entreprise, travail, social, comédie, contestation, journalisme,...


David peut-il encore l’emporter contre Goliath ? Des pieds nickelés
picards vont faire tanguer la multinationale LVMH, premier groupe de
luxe au monde, et effrayer son PDG, l’homme le plus riche de France...

Une vision positive et optimiste de la lutte pour l'égalité. Se battre par l'humour,
ne pas baisser les bras et y croire, c’est le combat de Fakir !

Thibault Lhonneur, collaborateur de Fakir et de la production, sera là pour le débat.
(Ici au milieu, attentif lors de la visite de la maison d'Edouard Vaillant le 7 novembre 2015).
CENSURE ET AUTOCENSURE
Depuis la sortie en salles du film, le 24 février, nous sommes la seule salle de la région Centre Val de Loire à programmer le film jusqu'à présent. Quelle conclusion en tirer?...



LE MONDE.FR
Le documentaire de François Ruffin ne sera pas chroniqué par Le Parisien. Pourquoi ? Parce que ce journal se trouve être la propriété du patron dont il est question dans le film, Bernard Arnault. Le milliardaire, propriétaire de LVMH, a racheté Le Parisien-Aujourd'hui en France au mois de mai.

Merci patron !, dont le succès est inversement proportionnel à sa présence dans les circuits de diffusion (80 000 entrées pour moins de dix salles à Paris et une trentaine en régions), raconte la lutte d'une famille, les Klur, licenciés d'une filiale du groupe LVMH, qui cherchent à obtenir réparation avec l'aide du réalisateur.

Lire la critique: « Merci patron ! » : la rencontre de Michael Moore et de Luc Moullet en terre picarde

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2016/03/10/merci-patron-autocensure-du-parisien/



«Merci patron!»: Des journalistes du «Parisien» 
dénoncent la « censure» de leur journal
MÉDIAS Plusieurs syndicats de journalistes du « Parisien » déplorent de n’avoir pas pu évoquer dans les pages du quotidien le film de François Ruffin critique à l’égard de Bernard Arnault, propriétaire du journal…

http://www.20minutes.fr/culture/1803875-20160310-merci-patron-journalistes-parisien-denoncent-censure-journal










CONFERENCE ET FILM
VOUS POUVEZ ASSISTER AUX DEUX, LES SALLES SONT VOISINES
Dans un but de coordination et de bonne entente, le CCMM Centre Val de Loire  a décidé de terminer sa conférence de demain (salle des congrès 18h30) sur les "faux souvenirs induits" à 20h15 maximum . Ceci afin de permettre aux participants qui le désireraient de pouvoir assister au film présenté par ciné rencontre dont le sujet lui semble , lui aussi , d'un intérêt indéniable .
Peux-tu faire passer l'info,  d'un clic ?
Merci
JMB

Bien volontiers, Jean-Marie. C'est fait. 

En savoir plus sur la conférence :




Pour Jocelyne et Serge Klur, rien ne va plus : leur usine fabriquait des costumes Kenzo (Groupe LVMH), à Poix-du-Nord, près de Valenciennes, mais elle a été délocalisée en Pologne.

Voilà le couple au chômage, criblé de dettes, risquant désormais de perdre sa maison. C'est alors que François Ruffin, fondateur du journal Fakir, frappe à leur porte. Il est confiant : il va les sauver. Entouré d'un inspecteur des impôts belge, d'une bonne soeur rouge, de la déléguée CGT, et d'ex-vendeurs à la Samaritaine, il ira porter le cas Klur à l'assemblée générale de LVMH, bien décidé à toucher le coeur de son PDG, Bernard Arnault.

Mais ces David frondeurs pourront-ils l'emporter contre un Goliath milliardaire ?
Du suspense, de l'émotion, et de la franche rigolade. Nos pieds nickelés picards réussiront-ils à duper le premier groupe de luxe au monde, et l'homme le plus riche de France ?



Le metteur en scène François Ruffin explique dans quel contexte et pour quelles raisons est né son documentaire Merci patron ! : "En tant que journaliste pour différents supports, cela fait plus de seize ans que je couvre les fermetures d’usines. Vivant à Amiens, j’ai vu de nombreuses entreprises cesser leur activité, des gens occuper leurs locaux syndicaux, rencontré des personnes désespérées songeant à ouvrir leur bouteille de gaz. En abordant régulièrement ce sujet, j’ai été amené à croiser la route de Bernard Arnault et à dénoncer ses agissements. Il me restait encore pas mal de choses à dire mais j’avais envie de changer de support et de registre. J’avais déjà abordé le cinéma, réalisé deux trois choses pour le net et donc l’idée de faire un film s’est concrétisée."
Par l'humour




Pour témoigner de ces drames sociaux, François Ruffin a fait le choix de l'humour. Un choix à mettre en parallèle avec les questions suivantes : comment, lorsque l’on traite au quotidien ces drames sociaux, se remobiliser et remobiliser les autres ? Comment continuer à être habité par un sentiment de révolte alors que ces fermetures sont devenues l’ordinaire ? Pour le cinéaste, l'humour représente une voie à explorer pour justement casser ce côté "banalisation des drames sociaux" et pousser à l'action.

http://www.allocine.fr/film/fichefilm-243117/secrets-tournage/















Comme en témoigne cette une du Berry républicain du 10 mars 2016, il y a comme un contexte social plutôt chaud...






L'interview de François Ruffin par Vincent Michel, c'est ici :








COMPLEMENTS, PROGRAMMES, PHOTOS, BANDES ANNONCES,...
    Cliquez sur le lien ou sur l'image.

http://cinelumiere-vierzon.info/



Vous n'avez pas manqué de remarquer la rubrique ART ET ESSAI... et le lien
CINE RENCONTRES.





Carte d'adhérent.
NOUVEAU. Tarif de 5 euros sur présentation de la carte d'adhérent de Ciné-rencontres à la caisse.  (Ce tarif est appliqué uniquement sur les films sélectionnés dans le programme de Ciné-rencontres.)
N'hésitez pas à nous la demander.
Rappel du tarif d'adhésion: 10 euros pour un an (de date à date) avec possibilité d'affilier 2 personnes si on le souhaite pour ce montant (chacune aura sa carte, ce qui revient à 5 euros l'adhésion avec cette option couple" au sens très large: amis, relations,...). 5 euros pour étudiant ou chômeur (possibilité également d'adhésion "couple", ce qui revient alors à 2,50 euros).
Ne vous souciez pas de la date de renouvellement: nous vous contacterons le moment venu. 












Vous pouvez remplir cette fiche chez vous, après l'avoir copiée et collée (par exemple) dans un traitement de texte (Word,...). 


Merci pour votre soutien. 















Précision utile: les séances Ciné Rencontres sont ouvertes à tous, et pas seulement aux membres de l'association. 






Aucun commentaire:

Publier un commentaire